Arte, télé propagande faux cul ...

... DE L'EUROPE CAPITALISTE.

Il est des gens qui, sachant qu'ils n'auraient aucune chance d'être convaincant s'ils tenaient de face leur "raisonnement", se contentent de le suggérer lourdement et implicitement par la bande. Mardi 21 avril 2015: la soirée d'Arte est ainsi "construite": En début de soirée, un document sur les exactions de la division SS Das Reich pendant la seconde guerre mondiale. Puis un documentaire "pour faire réfléchir" selon les mots de la présentatrice intitulé "L'Europe au bord du crash". Un document à charge (doux euphémisme) contre ceux prônant la sortie de l'euro (en les amalgamant automatiquement à des militants d'extrême droite bien sûr) dont la conclusion évidente est que sortir de l'Europe serait à la fois une catastrophe économique et aboutirait à des pays refermés sur eux même avec un racisme quasiment érigé en chose normale, voire sanctifié par la loi ("hé les non partisans de l'Europe Capitaliste, vous seriez pas des partisans masqués de la division Das Reich par hasard?")
Il est très bizarre qu'il échappe à des gens dont on nous dit qu'ils ont fait des études et qui paraissent cultivés qu'ils ne se soient pas aperçus de ces choses pourtant grosses comme des maisons qui crèvent les yeux: Des années cinquante aux années soixante dix, les pays européens (mais on pourrait prendre comme contre modèles nombre de pays contemporains aussi comme l'Equateur, les Etats Unis, etc...) avaient leur propre monnaie, contrôlaient leurs banques et tenaient en laisse les marchés financiers, pratiquaient un protectionnisme avoué, pouvaient dévaluer et laisser aller l'inflation, etc...: bref pratiquaient exactement la politique économique interdite par les traités européens d'aujourd'hui ! (traités dont monsieur Juncker, grand délinquant avoué et pourtant tranquille de la fraude fiscale, et même placé à la tête de l'Europe (!!!) a indiqué récemment "qu'il ne pouvait y avoir de vote démocratique les concernant":Je l'avoue, quand je fais une telle liste des impostures avérées -et jamais punies sérieusement à la hauteur des dégâts et de la violence sociale qu'elles engendrent, je....). Et quel résultat monstrueux cela a-t-il entraîné? Une extrême droite marginalisée partout en Europe, pas de crise financière mettant le monde par terre, une réduction des inégalités sociales, un chômage marginal, des taux de croissance autour de 5 pour cent...etc. Certes si les "années fordistes" n'étaient pas le paradis et avaient encore nombre d'aspects insupportables (la condition de l'ouvrier en usine par exemple, l'expansion de la pollution), il n'en reste pas moins que comparée à à l'Europe d'aujourd'hui, il n'y a pas photo.
Il est quand même fort de café que tous ces pseudo faux pro-européens (car à y regarder de prêt ils "n'européanisent" que la violence sociale du capitalisme, l'Europe sociale n'ayant été qu'un leurre pour rouler les électeurs dans la farine) se fassent passer pour l'exact opposé de ce qu'ils sont: des militants actifs de la violence du capitalisme, et essayant de masquer celle-ci sous de grossières apparences de gens biens.....

Retour à l'accueil