Phillipe Val, caricature de déterminisme social simple.

Phillipe Val, exemple caricatural de déterminisme social?

Longtemps les sociologues se sont demandés s'il était possible d'enseigner un rudiment de raisonnement sociologique à nos chères têtes blondes dès leur plus jeune âge. Comment leur faire comprendre le lien intelligible existant manifestement entre capital culturel détenu (et surtout non détenu), position sociale occupée, trajectoire sociale parcourue, et opinion défendue (et très changeante pour certains) tout au long d'une vie? Et cela sans recourir à des cas trop imaginaires ou trop caricaturaux pour être réellement rencontrés dans la vie de tous les jours?

Jusqu'à maintenant ils s'étaient donc refusés à inventer des cas trop simples sous prétexte de vulgarisation, de peur « d'abatardiser » une réalité trop complexe à appréhender pour de jeunes esprits (comme par exemple tous ces cas d'opportunisme manifeste qui hantent les descriptions des mondes artistiques et culturels dans les travaux de Bourdieu, comme dans son esquisse d'ouvrage sur Manet).
Or voilà qu'apparait Philipe Val. Et là, le choc est profond, pour ne pas dire violent. . Jamais trajectoire de retournement de veste ne s'est dévoilé aussi ouvertement et sur un laps de temps si court au grès des opportunités de pouvoir et d'enrichissement personnel. En effet, comme chacun le sait, Phillipe Val passe d'une trajectoire initiale classique de « gauchiste chanteur » résolument contre « le système » (même -et peut être surtout d'ailleurs !- s'il ne reste rien dans le patrimoine de la chanson révolutionnaire de ce pourtant très long passage) à une position « d'éditocrate » surfant et vivant de tous les thèmes éculés de la droite la plus classique et la plus réactionnaire: attaque de la critique des médias, amalgame de la critique de la politique meurtrière de l'Etat d'Israël à de l'antisémitisme, acceptation et naturalisation de la violence sociale sécrétée par les traités européens, normalisation de France Inter comme patron de l'antenne, etc, etc....(pour plus de détails, se référer au site « les mots sont importants »). La radicalisation à droite de Phillipe Val va si loin aujourd'hui qu'il en vient même à suggérer que la critique des inégalités économiques et de l'enrichissement gigantesque des élites d'aujourd'hui cache un anti-sémitisme sous jacent!

La logique intéressée des positionnements idéologiques de Philippe Vals est donc d'une telle clartée tout au long de sa « carrière » que l'H.E.S.S n'hésiterait plus aujourd'hui à sortir une nouvelle collection « la sociologie pour les nuls » ou Phillipe Valls illustrerait le premier chapitre (dont il est précisé qu'il serait accessible à des élèves de CE1!) :« cas de correspondance simple entre trajectoire sociale et opinion: Phillipe Vall ».
Tel est le paradoxe de Phillipe Vall qui se veut un « critique du déterminisme social et de la sociologie bourdieusienne ". Jamais trajectoire sociale n'a été aussi facilement lisible par le premier venu. Il ira où le vent souffle......


Pour plus d'informations et de profondeur dans l'analyse
http://lmsi.net/La-vie-ratee-de-Philippe-Val

Retour à l'accueil