Il est rare que Le citoyen déchainé se fasse le porteur d'autres écrits que les siens. Mais ici le geste est si étonnant et si beau qu'il  ne peut que se rendre utile en le diffusant. Et merci à Michèle Laroque. On se remet à espérer dans l'humanité....Et surtout, n'hésitez pas à vous rendre utile vous aussi en le diffusant. De tels gestes méritent d'être portés à la connaissance de tous.

A l’intention de tous mes " fans " et de mes amis les artistes

 

J’ai été (comme vous je l’espère !) très choquée d’apprendre que les organismes de crédit à la carte pouvaient exploiter sans la moindre vergogne la misère des pauvres jusqu’à les amener quasiment au suicide en toute impunité. Or vous n’êtes pas sans savoir que j’ai accepté de faire de la publicité pour ces mêmes organismes. En d’autres termes, il y a fort à parier que certains de ces pauvres gens emportés dans la spirale du surendettement l’aient été en partie parce qu’ils me faisaient confiance à moi Michèle Laroque! Car, comme l’a dit (à peu près) Francis Huster dans un interview télévisé (je cite de mémoire avec les risques afférents) "c’est sûr que nous gagnons beaucoup d’argent par la pub. Mais nous n’acceptons pas de faire de la pub pour n’importe quel produit. Quand nous le faisons, nous engageons notre nom. Nous engageons notre responsabilité morale sur un produit. Ce n’est pas rien. Il y a des risques. C’est cet engagement, ce risque moral que la publicité rémunère". Me connaissant, vous vous doutez bien que cette affaire de tuerie due à l’endettement m’a profondément ébranlé psychologiquement. Elle m’a ouvert, et brutalement, les yeux. J’ai donc indirectement et moralement contribuer à amener des gens sur la planche savonneuse du surendettement que tout le monde sait (et surtout les organismes en question d’ailleurs) bien souvent irréversible! j’ai donc vécu, et parfois grassement je dois l’avouer, sur l’exploitation consciente de la pauvreté ! Mais comment donc racheter une faute si grave? Si évidente ? Mais comment regarder mes enfants dans les yeux dans l’avenir ? 

J’avoue que dans un premier temps j’étais désespérée. Et je le suis toujours en partie d’ailleurs, et certainement ad " vitam eternam " me connaissant (combien de vies déjà irréversiblement brisées ?). Ceci dit, il y a un petit geste par lequel je peux " un peu " racheter ma faute et surtout atténuer concrètement la douleur des victimes. J’ai en effet décider de ma propre initiative et sans qu’on ne me demande rien de reverser l’intégralité des sommes que j’ai gagné par la pub pour ces organismes scélérats aux victimes en question. Pour donner des preuves de la véracité de ma sincérité et la rendre contrôlable, je m’engage à rendre publique les pièces comptables attestant des versement de ces sommes. J’appelle d’ailleurs tous les artistes français fourvoyés dans une collaboration immorale avec des formes d’arnaque diverses du public (pubs engageant à investir son argent dans des plans foireux à la bourse, pubs pour des produits mirobolants, etc….) à faire de même et à inventer des gestes civiques spectaculaires du même genre. Je pense que quel que soit notre degrés de compromission actuel, il est encore possible, si nous affichons clairement notre volonté de faire amende honorable (c’est le cas de le dire), de sortir du tunnel….Nous ne pouvons que nous grandir dans un tel geste.

 

Paris le 17/10/05 , Michelle Laroque.

 

 

 

Retour à l'accueil