LES FAUX (PARCE QUE TROP SINCERES) REMERCIEMENTS DE JEAN PIERRE FOUCAUT A JACQUES CHIRAC

 Je ne peux m'empêcher de prendre la plume pour vous remercier tant mon étonnement est grand. Vous venez en effet de me décerner la légion d'honneur (!!) et mon "action" est jugée désormais par vous plus utile à la nation que celle de milliers de chercheurs, de profs ou d'infirmières anonymes, ou comparable à celle de résistants méconnus qui ont donné leur vie pour notre liberté! Je dois avouer que dans un premier temps, l'hommage me semblait incongru et excessif, presque indécent. Puis j'ai réfléchi (car je suis bien plus réflexif qu'on ne le croit!), et je pense avoir compris le pourquoi de votre "remerciement", et "l'utilité sociale" que je peux représenter pour vous.
En effet, quel genre de "service" un animateur télé aussi roué que moi peut-il bien rendre pour qu'il soit digne de l'admiration d'hommes politiques aussi discrédités que vous? Je pense -pour le dire sans détours et avec franchise- que c'est parce que nous réussissons là où vous échouez (mais n'hésitez pas à me détromper le cas échéant). Je m'explique.
Nous sommes nous, les animateurs télé (et spécialement sur TF1) les principaux fabriquants de ce citoyen dépolitisé et manipulable dont les délinquants légaux comme vous ont tant besoin pour "tondre les masses" en toute tranquilité comme le disait si bien Bakounine (et oui, j'ai lu Bakounine.Ne vous fiez pas à l'image que l'on donne si injustement de moi. Je ne suis pas celui que vous croyez). Et pourquoi sommes-nous capable de réussir là où vous échouez? Parce que nous avançons masqués si j'ose dire. Nous faisons éminemment de la politique tout en faisant croire que nous ne faisons que "divertir", alors qu'en sourdine nous éduquons activement à la cécité et à la résignation à l'injustice sociale (d'ailleurs ma connaissance pratique dans ce domaine est devenue si fine que j'envisage d'en faire une thèse de sociologie: "la construction du conformisme social par les animateurs télé. Essai d'objectivation de mes propres catégories mentales"). Un exemple concret de cette action politique qui ne dit pas son nom? Regardez l'émission "qui veut gagner des millions",vrai petit bijou d'incivsme légalisé (D'ailleurs, si l'obligation de nommer les chose par leur nom avait cours, elle devrait s'appeller "perdez vous par millions". Mais Dieu merci, nous avons conquis le droit de violenter le langage en toute impunité). Quel est son raisonnement politique implicite, et donc insidieusement accepté par des voies détournées? Cette émission "milite" en toute légalité (!), sous apparence de divertir, pour l'abolition du principe de solidarité anonyme (et toute l'intelligence qui va avec). Comment? Elle arrive à obtenir des français -que par ailleurs l'information" de TF1 conditionne chaque jour pour qu'ils acceptent la baisse des impôts- qu'ils payent (à travers le prix de leurs appels téléphoniques, préalable à leur hypothétique inespérée participation) un "anti-impôt" qui ira pour une part dans la poche d'un seul d'entre eux (!), et pour l'autre dans celle des actionnaires de TF1 (bien sûr, il faut ajouter les immenses revenus pour TF1 des rentrées publicitaires. Mais n'oubliez pas que le prix des publicités est intégré dans le prix des produits, et que donc c'est encore le citoyen qui le paye lorsqu'il achète le produit en question. Pour parler un peu vulgairement dans cette affaire, nous "niquons" le citoyen par les deux bouts en quelque sorte).
Autrement dit, cette émission arrive non seulement à voler légalement la majorité avec son approbation, mais en plus, elle l'amène à afficher fièrement un anti-comportement social (!!). Il m'a toujours étonné qu'on applaudisse les "gagnants" dans mon émission (d'où mon petit sourire ironique qui pointe souvent), alors que c'est le hasard qui les détermine à 80% (mais n'oublions pas quand même, pour ne pas tomber dans un racisme social primaire, que la majorité des participants à ce jeu y participent par nécessité, vu l'acharnement que vous mettez à détruire toute perspective de vie normale sans avoir recours à ce genre d'expédient). Et vous verrez que bientôt, tout "naturellement" sous l'influence de ce genre d'émission (et c'est l'effet principal recherché), les français verront la misère et la richesse comme une simple affaire de "chance". Et la seule façon de "combattre" la pauvreté que nous arriverons à leur faire admettre comme normale sera la charité (dont je vous expliquerai un jour les grandes vertus sociales -comparées à celles de l'impôt anonyme- pour dominer des pauvres enfin domestiqués). Avouez que c'est fort, et que c'est justement ce que vous n'arrivez pas à obtenir par des raisonnements frontalement politques ! (En toute justice, il faudrait remercier aussi tous ces "artistes" et autres "sportifs" qui participent à ces actions de charité apparente sans jamais avoir le courage de dire un seul mot contre un "système social" aux "règles" aussi injustes. Il leur arrive même, sommet de l'art de prendre les gens pour des cons il faut bien le dire, de remercier les patrons et les grandes entreprises, qui par ailleurs détruisent si bien les droits élémentaires de ces mêmes gens.).

Regardez aussi par exemple tous ces nouveaux "jeux" de télé réailté (car il est bien évident qu'à travers moi, c'est toute une catégorie sociale injustement méprisée que vous honorez: les animatuers télé, et spécialement les nouveaux, que dans certaines rédactions on nomme ironiquement les "destructeurs légaux de l'éducation civique". Preuve que dans le milieu, on sait bien qu'ils sont des militants déguisés). Vous ne pouvez pas nier qu'ils introduisent insidieusement tous les anti-principes sociaux que vous rêvez de rendre "naturels" dans votre société "moderne" et "libérale" (ce mot m'a toujours fait sourire: être arrivé à dénommer "libérale", et par vos adversaires eux-même, une action des destruction de la solidarité sociale, ça mérite un grand respect de la part d'un petit manipulateur comme moi qui a encore beaucoup de choses à apprendre. Je le dis sans fausse modestie: mon art est encore bien sommaire et certainement très perfectible). En effet, si l'on résume les "valeurs" (à peine et de moins en moins) implicites de ces "jeux", que trouve-t-on? La légitimation et l'encouragement de comportements violents et injustes (Khô-lenta, le maillon faible...), la souffrance, le mensonge, les fausses apparences, l'égoïsme, l'apolitisme forcené...et j'en passe, et des meilleurs! Et vous avez très bien compris, d'où je suppose la raison de mon "ennoblissement" que nous accoutumons insensiblement et en toute légalité les français à devenir de plus en plus inhumains (et ne m'opposez pas surtout pas nos ostensibles opérations de charité, faites évidemment pour donner le change! Vous savez bien que plus une société se montre inhumaine dans son fonctionnement social quotidien, plus elle cherche à aveugler le peuple qu'elle maltraîte par une charité apparente destinée à faire diversion. Quand on fait de la sociologie "pratique" à chaque seconde comme moi pour berner inssenssiblement les français et en vivre à l'aise tout en leur apparaissant comme "respectable", un art psychologique beaucoup plus complexe qu'on ne peut le croire en première apparence un peu superficielle, on sait que les vrais enfoirés travaillent énormément à soigner la façade. Contrairement à ce que les imbéciles croient, il y a un prix à payer pour dominer en paix, et ce n'est que justice après tout!). 
En d'autres termes, notre "éducation" arrive à rendre la malhonnêteté respectable. Et celle-ci a tellement bien réussi que je pense pouvoirdire que ceux qui pensent nous contester l'ont partiellement intériorisé à leur insu. En effet, je n'en veux pour preuve qu'il n'est venu à l'esprit de personne d'exiger du service public qu'il promeuve des "jeux civiques" qui eux, à l'inverse des nôtres, cultiveraient sans honte et à visage découvert l'intelligence et la solidarité sociale! Imaginons par exemple un jeu qui cultiverait l'esprit suivant: "calculez le bénéfice réel et le degrès de solidarité sociale d'une chaîne qui invente le "jeu" suivant: sachant qu'elle fait entrer tant d'argent par les appels téléphoniques et tant par les rentrées publicitaires eux aussi payés par les français, et sachant qu'elle leur en redistribue tant...Combien d'argent arrive-t-elle à soutirer des français? Calculez ce nombre sur un an et traduisez le en équivalent de services sociaux concrètements soutirés à la popultion française, par exemple en nombre d'infirmières non embauchées dans les hoptaux?" Avouez que si cet esprit avait droit de cité, nous serions vraiment dans la m....! Mais Dieu merci, suite à notre "éducation civique" conjointe à vous et à moi, un tel jeu serait violemment dénoncé comme trop ouvertement "engagé et orienté politiquement".

N'est-ce-pas là la plus grande marque objective (bien qu'invisible) de notre succès: Nous avons réussi à rendre l'honnêteté "extrémiste" ! (rire). Et j'ose le proclamer: jamais Nicolas Sarkozy n'aurait pu inventer un "délit de solidarité humaine" (!!!) dans l'affaire des sans-papiers s'il n'y avait pas eu au préalable notre éminent contribution politique (méconnue) à l'entreprise de massacre de l'intelligence sociale et de l'humanité des français. Nous sommes nous les animateurs télés le prolétariat méconnu du travail de destruction des valeurs républicaines! Et c'est laréussite et la pénibilité de ce travail que vous avez honoré. Veuillez recevoir à travers moi, monsieur, l'éternellet gratitude d'une profession enfin reconnue au grand jour!

(ps: ce texte est évidemment faux: une telle conscience de soi-même est inimaginable et serait peut-être même dangereuse pour sa propre santé mentale.Lionel Goutelle)

 

Retour à l'accueil