Qui est vraiment de gauche aujourd’hui souffre terriblement à l’occasion de ces élections. Si il vôte pour Ségolène Royal, il sait qu’il vote pour une fausse gauche qu’on ne va pas différencier d’une vraie droite, et qu’il s’expose à des désillusions profondes, maintes fois déjà vécues à l’occasion du passage de la " gauche " et du P.S au gouvernement (et déjà annoncées d’ailleurs: Ségolène Royal a laissé entendre dès à présent qu’elle allait orienté le système des retraites vers la " solution des fonds de pension ". Lire à ce propos Frédéric Lordon). Il est donc tenté de voter pour un des candidats dit de la gauche " anti-libérale " (ce que je m’apprêtais à faire dans un premier temps). Or, celle-ci s’étant d’office discréditée elle-même dans des luttes de personnes et d’appareils, il semble que dans le meilleur des cas elle ne fera qu’un score entre 10% et 13%, grand maximum. Ce pourcentage est bien insuffisant pour espérer infléchir la ligne de droite du P.S.si il va au second tour (et d’autant plus que Buffet et Bové ont déjà annoncé que dans un tel cas de figure, ils s’engageaient à voter pour lui au second tour). Mais il y a un dilemme pire pour lui. On ne sait pas vraiment si Le Pen n’est pas en mesure de faire un très gros score dès le premier tour et de battre à la fois ou Ségolène ou Bayrou, les deux principaux outsiders annoncés de Sarkozy qui semble déjà qualifié pour le second tour. Si son but prioritaire devient donc de battre à coup sûr Le Pen au premier tour, il est donc condamné à oublier l’expression de ses opinions réelles pour soutenir ou Ségolène ou Bayrou au premier tour…Et là on sait que Ségolène a de forte chances d’être battue au second tour….Lui reste la solution Bayrou (qui semble avoir des chances de battre Sarkosy au second tour) à priori à l’opposé total de ses opinions (car qu’est-ce que le centrisme de son point de vue, sinon une tentative de conciliation impossible entre des principes qui s’excluent . Et Bayrou a participé à des gouvernements de droite sans qu’on perçoive sa " différence " dans l’action. Alors pourquoi croire ses discours ?) . Et pourtant, cette hypothèse à priori folle offre des avantages considérables pour lui, surtout au regard des autres hypothèses (puisque avec Ségolène au second tour, on risque fort de se retrouver avec Sarkzoy comme président, un truc qui fout les jetons à tout démocrate sincère). Je reprends ici quelques un des arguments de Lordon (tel que je les ai compris) développés dans son article " Le centrisme, erreur anthropologique et Bayrou, vote révolutionnaire ".Le vote Bayrou nous débarrasse à coup sûr de Le Pen (ce qui n’est pas rien !) et très probablement de Sarkzoy (chose que ne ferait peut-être pas Ségolène). Mais surtout, si Bayrou passe, dans un troisième temps (après les élections) , il risque probablement de faire exploser le parti socialiste, véritable boulet de la gauche française, entre sa partie droite (qui va se précipiter dans son gouvernement : les Rocard, Strauss Khan et compagnie) et sa partie gauche qui n’aura plus comme perspective, sous peine de se marginaliser et de ne plus exister politiquement parlant, que d’intégrer une vraie gauche anti-libérale, c’est à dire une gauche tout court. Avantages annexes de cette perspective, les électeurs du P.S subiront une cure brutale de lucidité sur les retournements de veste de leurs " représentants " . Les mouvements sociaux ne se sentiront plus paralysés par le fait qu’un gouvernement de gauche est au pouvoir. Pour le moins une perspective intéressante, la seule, pour reconstruire la gauche…Surtout quand on la compare à l’hypothèse " Ségolène ". Que va-t-il se passer si elle passe au premier tour, et si par le plus grand des miracles elle battrait Sarkozy au second tour ? Ce qui s’est toujours passé quand la fausse gauche " socialiste " a été au pouvoir. Une montée de dégoût de ceux qui avaient voté pour elle, et une montée du vote extrême droite. Ségolène Royal présidente, c’est, j’en prends le paris sans grand risque, le front national à 30% dans cinq ans à coup sûr…Tout ça vaut quand même bien de renier ses opinions (temporairement) pour enfin faire exister les conditions qui peuvent faire bouger les choses dans le bons sens…Tout militant intelligent vote Bayrou, je le dis haut et fort…rire. Et merci à Lordon d’avoir déparalyser mon cerveau…

 

 

 

 

Retour à l'accueil