Quelle évolution suivent les pays qui ont choisi de désobéir au catéchisme  libéral à laquelle l’Europe et nos chers « socialistes » restent fidèles contre toute raison économique et contre toute justice sociale ( ce qui fait que Lordon prédit déjà que Hollande rentrera dans l’histoire comme le "Daladier de la gauche française" : il se sera déshonoré en abdiquant ses valeurs socialistes. Il échouera économiquement parlant ) ?

 L’Islande s’est payé  le crime intégral  par excellence en refusant et de payer  sa dette (« lésant » en majorité de riches rentiers anglais, et je ne sache pas qu’ils soient morts,  derrière les titres sur laquelle elle a fait défaut) et de  dévaluer fortement  (autour de 30%) sa monnaie (ce qu’on a interdit expressément à la Grèce avec le résultat qu’on sait). Résultat de cette désobéissance démente ? 2, 6% de croissance (contre -0,1 à la France qui entre en récession, mais paye sa dette).

Le Japon prend le contre-pied terme à terme des recommandations de la commission européenne (que Hollande veut mettre en position de gouverneur économique de nos destins ! autant dire qu’il évacue tranquillement le peuple de la démocratie et gouverne ouvertement contre ceux qu’il devrait servir ! et de s’étonner de la montée des « populismes » dont il est le moteur démentiel et - ?- inconscient ). Il s’est permis  une dette qui représente plus de 2OO% de son PIB. Il nargue les marchés financiers puisqu’il a mobilisé l’épargne nationale pour la financer et  de plus, il a engagé une politique  inflationniste contrôlée. Résultat (Et ce, malgré la catastrophe de Fukushima !) Il repart vers la croissance.

 L’Equateur a obligé ses créanciers à renégocier  sa dette :  Il l’a  divisée  par trois.

 Les USA ont une dette qui fait deux fois la notre, ils pratiquent un protectionnisme ciblé, et font tourner la planche à billet de leur banque centrale.  Le pays repart vers la croissance malgré l’énorme crise des subprimes.

Etc, etc (voir aussi l’Argentine qui s’est permis un moratoire sur sa dette et n’hésite pas à nationaliser )…..

Mais en France, « on ne peut pas » nous affirment nos  « socialistes » qui ont doublé en matière économique Sarkzoy sur sa droite (Les demandes du M.E.D.E.F en matière de réforme des retraites n’étaient pas aussi radicales : Jaurès doit se retourner de honte dans sa tombe). Il sont à  l’écoute non plus de leur peuple (qu’ils sont quasiment fier de « réformer », ce qui veut dire violenter dans le langage euphémisé libéral) , mais des « experts » qui sont sur tous les plateaux de télévision, et qui,  comme par hasard  tirent des revenus conséquents de leur « collaboration » avec ces institutions financières qui nous saignent depuis 30 ans Et ce depuis que Bérégovoy (que Hollande admire ! tout se rejoint) et monsieur Naouri ont mis en France la finance au pouvoir par la libéralisation des marchés financiers.
Et dire que ce monsieur Hollande et son parti ont attiré nos voix en nous promettant la renégociation du traité européen, d’avoir pour ennemi la finance…bref en nous faisant croire qu’il était sincèrement de gauche avec son fameux slogan  « le changement c’est maintenant ». N’y aurait-il pas là comme un délit de « tromperie » et de « mise en danger » de son électorat (sans parler du déshonneur de manipuler ainsi son électorat)? si tu es décidé à ne plus subir, et que tu penses que cette manière de se foutre de ses électeurs et de la démocratie est insupportable, et qu’il faut la sanctionner, alors tu es mûr pour signer la pétition ci dessous…..Au moins ça non, plutôt que d’accepter de mourir en victime consentante à sa perte ?

   

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil