( On n'a pas toujours le temps d'écrire et de bien écrire. Et à cause de celà on se tait devant une quantité invraisemblable de contre vérités  qui sont dites. Ce qui pourrait laisser croire à leurs auteurs qu'elles sont donc acceptées. Or il n'en est rien. Dans ces chroniques, on prend le parti de réagir "à chaud", avec le risque de réagir vite et mal. Juste histoire de dire que "ça ne passe pas"....)

 

P. S  : Pour réagir à un article  cliquer à droite sur le titre de l'article que vous voulez commenter dans la liste des articles. Il aparaîtra alors pleine page. Descendez tout en  bas de l'article à droite, vous verrez alors "écrire un commentaire". Cliquez dessus et exprimez vous...Attention, dans les brêves imaginaires, il faut aller vraiment tout en bas.....;

 

femme-sportive-acceptable.jpg femme-sportive-inacceptable.jpg

           femme sportive acceptable                                femme sportive inacceptable

 

 

Des journalistes français en flagrant délit de racisme.

On entendait que ça sur les ondes: "le comité olympique a cédé" (sous entendu lâchement). Il a autorisé une athlète du moyen orient à "porter le voile" lors d'une compétition de judo. On s'attendait donc à voir arriver une femme ostensiblement voilée. Et que voit on arriver? Une femme timide,  qui "ose" porter un fichu pour tenir et cacher (blasphème suprême dans le sport quand on est une femme?), tous ses cheveux  Pas plus pas moins pourtant que ces tennismens qui portent une casquette, que ces rugbymens qui mettent un casque qui leur recouvre tout le crâne. Pas beaucoup plus encore que ses femmes qui portent des casquettes lors d'un match de tennis en laissant dépasser juste une petite mêche de leurs chevelure. Mais voilà: elle est de là bas. Et autant recouvrir sa chevelure quand on est occidental (et aussi homme: pour les femmes, si elles portent une jupe très courte, ça se tolèrera..) ne pose pas de problème, le faire quand on est de là bas relève tout de suite d'un esprit vicieux et pervers, d'une forme de prosélytisme religieux qui ne dit pas son nom.Bref, non seulement la "fFrance", pays anciennement de Voltaire, supporte de moins en moins la vue d'une femme "voilée" sur son territoire, mais en plus elle voudrait imposer au monde entier son intolérence ciblée. Si ça ce n'est pas un flagrant délit de racisme, je me demande bien quel nom on peut lui donner.(le 3/08/12)

 

Michèle Alliot Marie, ou le déshonneur vivant de la "classe" politique française . Cette femme qui, alors que Ben Ali commençait à être contesté dans son pays, lui proposa avec un naturel déconcertant  l'aide du "savoir français" en matière de "maintien de l'ordre" (!!!) , est l'incarnation vivante (parmi bien d'autres il est vrai) de cette monstrueuse (et inconsciente?) arrogance des pseudo "élites françaises" qui fait que nombre d'entre nous retenons une envie de cracher quand nous les croisons (Bourdieu disait à juste titre "la politesse est une politique incorporée". On pourrait ajouter "incorporée en force"). Alors qu'elle a révélé qu'elle était prête à soutenir un dictateur, piétinant la démocratie et tout un peuple, non seulement elle est encore en poste, mais elle vient nous donner des leçons de "responsabilité" et de "moralité" (je l'entends invoquer sur I télé en date du 18/12/11 les convictions les valeurs,servir son pays, l'éthique, ect....C'est à mourir de rire, ou de dégôut....) Sous le tapis, ce pays est bien en feu, c'est une évidence.

 

Le Nouvel Obs et Laurent Jauffrin se piègent tout seul

 

(rappel des faits. Novembre 2001. Laurent Jauffrin et le nouvel Obs ont fait un énième numéro sur l'affaire DSK dans lequel ils insinuent que les moeurs légères de celui-ci ne date pas d'hier et que même Mitterand y aurait participé...Yann Barhes et son petit journal invitent Laurent Jauffrin et prouvent d'une part  qu'il n'a pas lu l'article qu'il a publié, et que ld'autre part le Nouvel Obs vit lui même de la publication de petites annonces à peine déguisées de prostituées)

 

L'affaire est intéressante à plusieurs titres. Et ce n'est pas la première fois que Laurent Joffrin se piège tout seul (dans un registre peut être plus grave, voir les retournements du personnage sur ses éditoriaux "propagande libérale" avant la crise financière, puis retournement vertueux contre "les excès des marchés" après la crise...En étant curieux, on doit trouver des archives très parlantes qui prouvent que les "grands éditorialistes" comme lui n'ont aucune gêne, et ils ont bien raison puisqu'il n'y a aucune sanction réelle, à avoir l'opinion dans le vent du moment, quitte à dire l'inverse de leur "conviction" initiale ).

Plusieurs choses sont terribles dans cette affaire. Primo, c'est de s'apercevoir que sur des articles aussi graves (les personnes incriminées ou leur famille peuvent se sentir salis), il n'a pas lu l'article avant de le publier (faute professionnelle grave quand même pour un rédacteur en chef). secondo, il fait semblant de dénoncer une dérive morale tout en vivant de la curiosité malsaine du lecteur qu'il suscite et encourage à son propos, faisant (sous prétexte d'analyse comme il sied à l'hebdo des "amis de lintelligence") sous un vague masque intello et moral ce que la télé réalité fait à visage plus découvert. Tertio, son journal, et il ne peut pas ne pas le savoir, mène un double jeu en vivant des annonces de la prostitution (ce qui est encore plus "marrant" dans l'affairre, c'est que Canal Plus a construit sa réussite économique en diffusant un film porno tous les mois...). Mais Jauffrin peut faire un vague mia culpa; car il sait que tout passera et "tout s'avalera" dans ce pays et son rapport actuel à l'honnêteté intellectuelle...Karl Kraus, grand introducteur à la critique contemporaine des médias défendait un raisonnement  dans le genre "je tiens la prostituée pour plus vertueuse que le journaliste. Elle fait son commerce pour l'argent ouvertement, alors que le journaliste cherche l'argent tout en faisant semblant de défendre la démocratie"

  (posté comme commentaire sur Marianne)

 

 

N'y a t'il personne au P.S pour dire qu'il faut virer  Straus Khann?

Cet homme, de part ces relations "légères" aux femmes comme il le dit euphémistiquement, mais aussi de part toutes les anti-réformes sociales qu'il a prise (défiscalisation des stock options, privatisations, soutien à l'Europe libérale avec le résultat qu'on voit aujourd'hui...), sans parler de son train de vie, devrait être viré avec pertes et fracas d'un Pariti Socialiste qui prétendait un temps émanciper la société française. Les réactions elles aussi très "légères" des apparatchics du PS pourvent combien ils sont devenus inhumains et très lointains de la violence sociale qu'incarne le "social libéralisme" pour les classes populaires........

 

 

 Gilles Verdez, caïd du journalisme de poubelle    


Gilles Verdez (co-auteur de "la face caché de Franck Ribéri) est une incarnation, sans doutes parmi beaucoup d'autres (qu'il légitme et appelle en retour) de ce journalisme de "caïds pourris", qui au delà de la profession de journaliste, comme aurait dû le dire  Roselyne  Bachelot si elle traitait les puissants  avec la même rigueur morale qu'elle affiche pour attaquer les petits et la banlieue, "salit l'image de la France".
Les ficelles de ce journalisme pourri mais légalement toléré (et ça en dit long sur la pseudo "moralité" du monde journalistique et de nos élites au pouvoir), et grassement rémunéré par les coups éditoriaux qu'il permet, sont grosses: Faire semblant de partir en chasse et de constater des comportements immoraux chez des personnes socialement  en vu, alors que soi-même on  vit  (et grassement, car le voyeurisme de poubelle paye beaucoup) surtout de l'exhibition intéressée de ces comportements. On nourrit et on légitime chez le lecteur ou le spectateur la pulsion qu'on fait semblant d'avoir en horreur et de combattre publiquement par ailleurs. Il est assez piquant d'entendre Gilles Verdez (dans l'émission sur M6 diffusée dimanche 2 octobre 2011), qui a compris que dans cette société le coup de culot déraisonnable  était devenu un "argument", revendiquer ses études d'histoire (ses professeurs doivent se retourner dans leurs tombes ou se suicider de honte) et l'enquête historique pour légitimer son livre pourri. Imaginons "l'intelligence" qu'il résulterait chez un élève faisant des études d'histoire et ne lisant sur le football français que ce genre d'ouvrage (et non pas par exemple l'ouvrage antithétique, à tout point de vue évidemment, de celui la "traitres à la nation").....sans commentaires. Ce genre de livre prouve qu'aujourd'hui en France on peut vivre encore grassement en étant un journaliste qui cultive l'imbécilité et l'immoralité des lecteurs. Comme dit Bouveresse reprenant Karl Kraus, vivement la fin de la liberté de la presse, qui veut dire liberté des enfoirés de faire ce qu'ils veulent.....


quand un homme( niant la domination masculine) la prouve lui même!

Il est pathétique de voir des gens prouver l'inverse de leur thèse à leur insu.  Ainsi, si l'on voulait une preuve patente de l'existence de la domination masculine, alors qu'elle est euphémisée et niée par certains hommes, dont celui invité  sur le plateau de la nouvelle émission de Faugiel sur M6 le dimanche 2 octobre 2011, on la trouverait dans sa manière ahurissante de couper la parole et d'essayer d'empêcher Clémentine Autin de développer des arguments logiques et vérifiables par tout un chacun (en l'occurrence, que pour les hommes il n'existe pas deux termes d'adresse selon qu'ils sont célibataires ou pas -"monsieur"- ce qui n'est pas le cas pour les femmes -avec le "mademoiselle" et le "madame"- ou encore qu'à temps égal de coupe de cheveux, les hommes payent moins cher le coiffeur que les femmes, etc...). Un homme (à son insu?) dominateur et insupportable pour sûr.....

Retour à l'accueil