total-mali.jpg

 

 

 

 

Mort du PDG de Total, ou totale mort des socialistes ?

 

Cela pourrait être une cause méconnue du réchauffement climatique : A force de faire se retourner Jaurès dans sa tombe, les « socialistes » français l’auraient transformé en source de chaleur particulièrement performante et inquiétante…Trêve de plaisanterie : rien de tel que les hommages mortuaires pour révéler ce que les vivants ont, ou plutôt (pour mieux se rapprocher du mort ?) n’ont plus, au fond du ventre. Voilà donc que le PDG de Total Christophe de Margerie meurt « accidentellement » en Russie. A vrai dire, on ne saura jamais s’il s’agit vraiment d’un accident. Il se murmure que, mondialisation oblige, les ouvriers qui travaillent sur les aéroports internationaux (et qui sont payés comme des salopards) repèrent de mieux en mieux ces 1% de la planète qui pompent 46% des richesses mondiales. Ils lutteraient désespérément, recourant souvent à l’alcool, contre leur envie de se jeter sous les jets privés de cette « élite » voyageuse, grande accélératrice -sous des motifs particulièrement futiles (déjeuner d’affaires et autres)- du réchauffement climatique, et donc de leur misère et de la  mort programmée de leurs propres enfants (car comme chacun le sait, le réchauffement climatique touchera prioritairement les pauvres. Certains économistes suggérant en privé qu’en cela le réchauffement est paradoxalement utile, puisqu’il fera enfin disparaître la pauvreté). Mais jouons le jeu et faisons comme si l’accident était avéré.

On s’attendait donc à minima de la part de gens se prétendants « socialistes »,c’est à dire à priori des gens dont le métier est de défendre les « petits » en face des «puissants », à une certaine retenue en face d’un des patrons les plus emblématiques de ce que peut être la violence capitaliste aujourd’hui. Total a par exemple essayé de travailler en douce (avant que des associations citoyennes ne le dévoilent et ne l’obligent à réagir : cf  http://www.liberation.fr/monde/2010/07/05/total-accuse-de-complicite-d-assassinats-et-de-travail-force-en-birmanie_663916 ) avec des régimes autoritaires faisant travailler des enfants. Un « détail » sans doute comme aurait dit l’autre. Total a pratiqué et pratique  encore l’exil fiscal en toute décontraction, virant des ouvriers sans état d’âme parce qu’ils ne sont pas assez rentables au vu des dividendes versés à ses actionnaires. Et l’on ne parle même pas de la contribution à la pollution mondiale et à la destruction des paysages bien sûr …Bref la totale, comme n’importe quelle multinationale  à vrai dire dans un marché dit « libre ». Et c’est là qu’on est tenté de rire, de pleurer ou de sortir un flingue. D’abord devant la réaction d’un « journaliste » comme François Langlet qui ose nous dire (« ça ose tout, c’est à ça qu’on les reconnaît ») au vingt heures de la 2 (mardi 21 octobre) « Total c’est la réussite de la France, il faut en être fier ». Il faudrait être fier ?  Parce qu’une entreprise privée arrive à fuir les impôts (que nous nous payons pour elle)?  Vire ses ouvriers français parce qu’elle ne peut pas les exploiter comme des birmans ?  Parce qu’elle paye des fortunes à ses actionnaires privés ? « Mec, tu vois le type  et les actionnaires pour qui tu te ruines la santé ? Et bien figures toi que comme moi, il est français. Tu sais ça me rend fier. Même si je crêve de faim, ça me rend fier !». N’y aurait-il pas dans ce genre de « conseil » quelque chose relevant de la maladie mentale, sans parler de la contribution à un nationalisme particulièrement vicieux et malsain ? Mais de la part d’un journaliste aux « valeurs morales » si claires (voir par exemple http://www.acrimed.org/article4476.html), on ne pouvait attendre moins.

Mais il y a pire dans le risible et l’insupportable (et c’est à ce genre de franchissement de l’impensable qu’on sait qu’on va vers des trucs pas rigolos ) : voilà que Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’éducation et socialiste à priori , salue le « civisme » prononcé et « exemplaire » de notre patron bienfaiteur de l’humanité  !! Oui vous avez bien lu. Cet homme qui a travaillé dans une entreprise qui a essayé de faire de l’argent dans un pays qui faisait travailler des enfants, qui, geste civique par excellence, fuit l’impôt dans son pays, vire des ouvriers pour mieux rémunérer ses actionnaires, est « exemplaire ». Il faut l’aimer et le suivre, se comporter comme lui. C’est un modèle d’humain comme il n’y en a pas assez sur cette terre et en France. C’est celà que nos enfants doivent devenir.  Des créateurs de « richesse » (du moins de la leur, parce que pour les autres, ce sera plutôt « créateur de  détresse » : à preuve le sort des ouvriers virés des usines pendant les années 80 à 2010  pour augmenter les cours boursiers) Bref, on en est à ce point de haute folie qu’on essaye pourtant  de nous faire passer pour normal (Valls veut virer Gérard Filloche comme un être répugnant et déplacé dans le PS. Ce n’est pas l’hôpital qui se fout de la charité, mais le délinquant qui veut faire expulser le juge) où des socialistes célèbrent celui qui détruit ce qui devraient être leur combat et leurs valeurs. A quand des obsèques nationaux avec une minute de silence dans les écoles  pour les grands patrons ? A quand une condamnation pour crime contre l’humanité contre la CGT qui refuse les licenciements et la flexibilisation des travailleurs ?

Il est pour le moins étonnant (leur manque-t-il une case ?) que ces « socialistes » qui ne font qu’obliger leur électorat (nonobstant leurs promesses électorales) à subir une politique de droite s’étonnent que le front national monte. Ils sont son moteur principal et le front national serait inexistant si les « socialistes » étaient de gauche. L’histoire jugera. Mais il est sûr qu’à l’occasion de la mort de ce grand capitaliste, ils ont perdu une occasion de se taire. On a une nouvelle preuve des « valeurs » qu’ils ont dans le ventre. Et il vaut mieux avoir mangé depuis un bon moment…

Retour à l'accueil